Kadenvrac

le temps est si long

07 janvier 2008

Je profite d'être dans un état un peu second pour écrire quelque chose

Je rentre chez moi,
rentrée, soleil, sortie d'hibernation ou de cuite pour beaucoup de gens

Qui sait pourquoi, le soleil me fait penser à ma guitare qui commence à moisir près de mon lit
Cette nuit j'ai pas dormi, entre 2 films j'ai réécouté les morceaux de Muse, entre autres, que je jouais ou devais jouer avec les gens du CEM, là où je prenais des cours
A cette époque, je rêvais à la fois d'aller plus loin, de rencontrer des gens fous et d'aller plus loin, et en même temps de rester dans un petit groupe de rock naïf et me plaire à jouer 4 accords en son saturé. De ça rien n'est resté, à par une certaine amertume quand je me rends compte que tout ça est derrière moi et que je n'oserais même plus toucher quelques notes de peur de me rendre compte que je sais plus rien faire

Ca me rappelle aussi quand j'avais 15 ans et qu'avec 2 potes on était resté 25 heures enfermés dans une chambre en plein été, les volets fermés et sous plein de couvertures à jouer au même jeu vidéo, en se relayant

Et toutes sortes de souvenirs bizarro-nostalgiques

Mon présent est des plus flous,
c'est une lutte de tous les jours pour trouver ne serait-ce qu'un petit objectif pour ne pas rester au lit,
ce qui va sans doute souvent arriver dans les semaines à venir

J'ai "décidé" de remettre mon futur à demain,
et même si ce n'était pas vraiment une décision, c'était au moins une fatalité étant donné que j'étais depuis longtemps largué en cours de maths

Ce qui serait plus de l'ordre de la décision serait le fait que je continue d'aller aux cours d'infos puisque dans ce domaine jn'ai pour l'instant aucune difficulté, et même si cette année est terminée pour moi, ce ne serait pas perdu d'en apprendre un peu plus
Ceci étant dit, tout déprendra de ma motivation (...)

Par ailleurs, et ça n'a peut-être rien arrangé, quelques déceptions m'ont surpris quand je ne m'y attendais pas. Déceptions, désillusions, et au final, solitude
la boucle est bouclée

Posté par Clad76 à 13:45 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    ¤¤¤

    Vous n'avez pas la filière juste "info" (sans maths) chez vous ?

    Posté par Headbanging, 07 janvier 2008 à 14:14
  • Et Headbanging arriva avec la solution pour Couladou, comme si de rien n'était, et quand on s'y attendait le moins.

    Posté par Yass, 07 janvier 2008 à 18:16
  • A la fac non, à l'IUT oui
    et c'est sûrement cqui arrivera l'année prochaine

    Posté par kadenvrac, 07 janvier 2008 à 21:41
  • "J'ai "décidé" de remettre mon futur à demain"
    Vraiment vraiment, cette phrase est magnifique !

    "c'est une lutte de tous les jours pour trouver ne serait-ce qu'un petit objectif pour ne pas rester au lit"
    Et pour ce qui est du présent, j'ai idée que tu ne devrais pas faire tellement d'efforts. Et si le lit te vas bien dans ce présent flou, why not ?

    Globalement, ton post me fait penser à un livre de François Roustang : "Savoir attendre pour que la vie change"

    Posté par coachola, 07 janvier 2008 à 22:53
  • Sauf que le lit ce n'est pas spécialement ce que je veux non plus

    Posté par kadenvrac, 08 janvier 2008 à 02:49
  • JDCJDR ;-)

    Quand tu dis que tu as décidé de remettre ton futur à demain (moi aussi je le kiffe cette phrase !)... n'est-ce pas un moyen de le remettre à la bonne place pour te concentrer sur le présent, ton présent ?

    Posté par DamDom, 09 janvier 2008 à 19:47

Poster un commentaire